Blog

Stop pub pour votre boite aux lettres

Pour éviter d’entasser inutilement les prospectus et autres publicités dans votre boîte aux lettres Jardin Eco a créé pour vous un ensemble d’autocollants Stop Pub.

Quelques chiffres concernant la publicité non sollicitée:

  • 40 kg de prospectus sont adressés en moyenne chaque année par foyer ce qui représente plus d’un tiers du tonnage de papiers impression-écriture fabriqué en France !
  • Rapporté à une ville de 100.000 habitants le coût de traitement pour recycler ces déchets est estimé à 250.000 €
  • Grosso modo 60% de ces prospectus sont des publicités pour des grandes surfaces, 20% des journaux de petites annonces et 14% pour le commerce local, le reste provient des publications des collectivités locales.

Vous l’aurez compris le coût environnementale et financier est conséquent pour des publicités qui souvent n’en valent pas forcément la peine.

Pour stopper un tel gaspillage plusieurs solutions existent:

  • Recevoir les promotions directement dans votre boîte mail grâce à Pubeco, site internet permettant de connaître les bons plans sans gâcher des tonnes de papier.
  • Coller sur votre boîte aux lettres un autocollant stop pub, plusieurs solutions pour vous en procurer un: directement auprès de votre mairie (toute n’en propose pas malheureusement); à l’accueil des supermarchés, auprès d’une association de défense de l’environnement ou enfin en imprimant directement les différentes versions de stop pub proposées ci-dessous:

Stop pub personnalisés Jardin-Eco qui encourage aussi le compostage:

Stop pub Jardin Eco

Stop Pub personnalisable

Stop pub personnalisable à votre goût, eu passage vous pouvez laisser un mot à votre facteur

Stop pub classique fourni par le gouvernement en un seul exemplaire ou par feuille de 24 pour en faire profiter les voisins

Stop pub standard

By |2009-07-04T18:16:26+00:00July 4th, 2009|Anti-pub|8 Comments

Compostage collectif

Partant du constat que la production globale des déchets est en augmentation constante et que les centres de traitements de déchets arriveront bientôt à saturation le compostage collectif constitue une alternative durable évidente.

D’après mes recherches les pionniers français dans ce domaine sont les bretons. La ville de Rennes  se montre particulièrement active avec la mise en place de composteurs collectifs depuis plusieurs années dans plusieurs agglomérations.

Plusieurs chiffres intéressants: la quantité moyenne nationale de déchets organiques générés par habitant est de 50 kg. Dans l’ouest cette moyenne est proche des 130 kg par an et par habitant.

Le coût de traitement de ces matières organiques s’élève à 50€ la tonne.

Pourquoi continuer à faire transporter ses déchets organiques en décharge alors qu’ils peuvent être directement transformés en amendement organique ?

La mise en place de composteurs collectifs a donc plusieurs avantages.

Voici ci-dessous plusieurs exemples:

Compostage collectif à Bédée

Compostage collectif à Kérangoff

Compostage collectif à Rennes

Installer un composteur collectif n’est pas toujours évident car il faut convaincre les habitants d’un même immeuble, d’un quartier à cette initiative.

Pour ma part j’habite dans un immeuble occuppé en majorité par des retraités, je n’ai pas encore testé l’idée mais le moindre changement est rapidement sujet de discorde. Nous avons pourtant de la place avec un grand espace vert à l’arrière de l’immeuble.

A la lecture de toutes les initiatives en matière de compostage collectif voici les facteurs clés de succès:

  • Un maître composteur ou un responsable chargé de la gestion et du suivi des composteurs. Les foyers découvrant ce nouveau mode de recyclage ont besoin d’une formation et d’encadrement pour amener les bons déchets. Le composteur doit être aéré, remué comme tout composteur.
  • L’utilisation de bio-seaux par les ménages pour amener leurs déchets
  • La signature d’une charte de participation pour impliquer les participants.

Les avantages du compostage collectif:

  • Action sociale : en apportant ses déchets au composteur on retrouve et discute avec ses voisins. Cela anime la vie de quartier. Les foyers sont aussi appelés pour participer à la distribution du compost généré ou encore le brassage des tas.
  • Intérêt écologique grâce à la réduction du volume des déchets à transporter et à traiter. Les déchets apportés au composteur une fois valorisé se transforme en engrais naturel que les foyers peuvent utiliser directement pour leur plantations. On rend ainsi à la terre ce qu’elle nous a donné !
  • Intérêt économique: comme mentionné précédement une tonne de matières organiques coûte 50€ à traiter, rapporté à un quartier voir à une agglomération ceci représente vite des sommes importantes pouvant être économisées au profit de la colectivité.
By |2009-05-26T19:54:27+00:00May 26th, 2009|Compostage en appartement, utilisation du compost|6 Comments

De nouveaux lombrics dans le lombricomposteur

Le lombricomposteur continue à bien évoluer. Des oeufs de lombrics ont fait leur apparition un peu partout. Je pensais les confondres avec des graines non germées ou des petites boules d’engrais qui aurait pu venir du compost ou de terres ramenées, mais non il s’agit bien d’oeufs de lombrics !!!

De couleur jaunâtre, ils deviennent de plus en plus foncés jusqu’à éclosion. D’après mes lectures tous ne vont pas éclore mais on devrait avoir de jeunes lombrics d’ici quelques semaines.

Voici une photo de mon lombricomposteur, les oeufs de lombrics sont visibles encerclés en rouge:

oeufs-lombrics.jpg

By |2009-03-27T10:43:12+00:00March 27th, 2009|Lombricomposteur|0 Comments

De mauvaises odeurs dans mon lombricomposteur ?

Au bout d’une semaine des mauvaises odeurs sont apparues. La cause de ce problème venait d’une mauvaise aération. Les trous du bac contenant mes déchets étaient trop espacés et pas assez nombreux, j’ai donc fait plus de trous avec environ un trou tous les 0,5 cm. J’ai également agrandi les trous sur les côtés de mon bac.

Pour faire ces travaux j’ai du transvaser temporairement mes déchets dans un autre bac ce qui a permis de brasser et d’aérer la tas comme on brasserait un tas de compost.

Enfin, une fois mon bac suffisamment troué  j’ai rajouté au fond de mon bac une litière composée de filaments de papiers récupérés dans un destructeur de documents dans des bureaux . Contrairement au papier journal déchiré ces filaments sont volumineux et évitent au papier de se tasser formant ainsi une couche compacte. J’ai posé mes déchets sur cette litière puis j’ai encore rajouté des filaments de papier sur le dessus.

A présent les mauvaises odeurs sont mois présentes.

Je remercie Joseph dont je vous invite à découvrir les étapes de fabrication de son lombricomposteur très bien fini, ci-dessous quelques photos.

Ci-dessous des photos de mon lombricomposteur:

By |2009-02-28T18:25:01+00:00February 28th, 2009|Lombricomposteur|0 Comments

Un nouveau lombricomposteur

Je n’ai pas eu trop le temps de poster ces derniers temps mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas continué à composter ou plutôt à lombricomposter.

Un an après avoir tenté de faire mon premier lombricomposteur je renouvelle à présent l’expérience.

Plutôt que d’acheter un lombricomposteur j’ai choisi de le fabriquer moi même. On en trouve en vente sur différents sites mais le mois cher est à 100 euros sans les vers !

J’ai donc acheté 3 bacs en plastique que j’ai troué avec une perceuse.

Pour conserver une bonne humidité j’ai également acheté des tapis composés de chanvres et de lin que je dispose sur mes déchets, ça protège aussi les lombrics de la lumière.

Pour les vers c’est un peu cher puisqu’il vous faudra débourser 36,50€ pour 500 grammes. Avant de vous lancer je vous conseille d’en parler dans votre entourage, si quelqu’un a un lombricomposteur il peut vous en donner, ils se reproduisent rapidement apparemment.

Je vous recommande le site Vers la Terre ils sont disponibles pour vous conseiller par téléphone (cet article n’est pas un article sponsorisé je vous rassure).

Je n’ai pas mis de fibres de coco car j’ai fait ma litière en déchirant du papier journal et du carton (non coloré pour ne pas être toxique pour les vers).

Après une semaine des mauvaises odeurs sont apparues. Ceci était du à une mauvaise aération et une mauvaise utilisation des tapis d’humidité. Le tapis que vous voyez sur les photos ci-dessous doit-être disposé sur le dessus des déchets et non au fond.

A présent plus de mauvaises odeurs et des déchets qui disparaissent petit à petit pour générer du bon lombricompost que je mettrai bientôt dans mes plantes vertes.

By |2009-02-16T14:35:25+00:00February 16th, 2009|Lombricomposteur, Uncategorized|13 Comments

Planète attitude

WWF lance sa communauté Web, “un lieu d’échanges et de débats sur les questions qui portent sur la préservation de l’environnement et des espèces” . Pour l’occasion j’ai donc ajouté un groupe dédié au compost. Il est en attente d’approbation pour l’instant, une fois en ligne j’ajouterai l’url dans ce même post. Merci à Bio-tiful pour m’avoir fait découvrir cette nouvelle communauté.


Trouvez plus de photos comme celle-ci sur Planète-Attitude

By |2008-12-28T14:31:25+00:00December 28th, 2008|Web|0 Comments