Composteur

Paul recycle ses déchets

L’ADEME diffuse une vidéo simple et grand public sur nos écrans, le message est clair: en faisant du compost pour ses plantes on réduit ses déchets de 40 kilos par personne et par an.

Ça fait plaisir de voir une pub utile pour inciter les citoyens à composter.

J’aimerais bien trouver le même bac noir utilisé par Paul pour amener ses déchets au composteur.

En attendant j’utilise un pot de fleur en plastique sans couvercle que je mets sur le balcon mais c’est pas très pratique.

By |2009-10-27T09:27:03+00:00October 27th, 2009|Bac à compost, Composteur|2 Comments

Composteur en hiver

Un de mes deux composteurs est arrivée à maturité. Mon composteur en bois est pratique, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous il suffit de déboiter les planches une à une ou bloc par bloc pour démouler le bac et ainsi faciliter l’accès au compost.

Ensuite je prélève à l’aide d’une fourche mon compost pour ensuite le tamiser.

J’ai toujours mon tamis avec des mailles de 7 mm environ. C’est un peu trop petit pour l’usage que j’en fait (étalage au pied des arbustres). Avec de petites mailles le tri est plus long car le compost s’écoule lentement. De plus il vaut mieux ne pas trop charger le tamis car il devient moins maniable car plus lourd à agiter.

J’ai commencé par déposer du compost au pied du chévrefeuille, de quoi lui donner des forces pour le printemps prochain.

By |2008-12-17T11:11:30+00:00December 17th, 2008|Composteur, Travaux saisonniers, utilisation du compost|0 Comments

Le temps du compost

composteur-automne.jpg

L’automne est bien entamé et bientôt les feuilles seront toutes tombées. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de trop poster de nouveaux articles ces derniers temps. La préiode est pourtant propice pour répandre le compost mûr mais aussi commencer un nouveau cycle de compostage. Je reviendrai dans un autre post sur l’utilisation du compost, je souhaite pour l’instant vous faire part de mes expériences et des quelques renseignements récoltés pour bien alimenter son composteur.

Les feuilles ne se décomposent pas aussi facilement selon l’arbre dont elles sont issues:

Les feuilles des bouleaux, des ormes, des frênes, des érables, des arbres fruitiers…etc se décomposent plus facilement. Toutes les espèces citées ont en point commun d’être riche en azote.

Au contraire celles du chêne, du platane, du noyer et d’autres essences sont ben plus lentes à composter (agrumes, espèces exotiques…) Coriaces et épaisses ces feuilles peuvent également contenir du tanin ralentissant ainsi la décomposition.

Si votre composteur est plein utilisez les feuilles en surplus pour pailler le pied de vos arbres et arbustes. J’espère là aussi vous en parlez plus longuement mais pour l’instant revenons plutôt à votre composteur.

Afin de ne pas étouffer vos compost les feuilles doivent être mélangées à d’autres matières. Profitez pas exemple de vos dernières tontes pour broyer en même temps les feuilles mortes, vous mélangerez ainsi rapidement déchets verts et déchets bruns.

Intégrez dans votre composteur des matières grossières tels que des branchages qui permettront à l’aire de circuler à l’intérieur. (pour plus d’informations à ce sujet c’est ici)

Si vous en avez la possibilité mieux vaut mixer plusieurs espèces de feuilles.

Remplissez votre composteur de feuilles assez humides. Trop humides elles auront tendance à former une couche compacte, trop sèches la décomposition ne pourra opérer… Là encore le juste milieu est à trouver mais rien de bien compliqué au final.

Enfin si il vous reste encore un peu de compost mûr ajouter le dans votre composteur, il apportera dè le départ les êtres vivants utiles à la décomposition (si vous souhaitez en savoir plus sur les ouvriers de votre compost c’est ici)

By |2019-12-11T02:53:35+00:00November 6th, 2008|Composteur, Travaux saisonniers, Uncategorized|2 Comments