Compostage en appartement

Envie de lombricomposter? Participez à notre concours

Le lombricomposteur, une solution pour tous ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin mais qui souhaitent alléger un peu leur poubelle. Le notre suit son rythme de croisière et les lombrics ont l’air de s’y plaire. Si bien que la surpopulation guette…
C’est pourquoi nous voulons organiser un petit concours qui permettra au vainqueur de remporter 250g de vers à lombricompost. Et de se lancer à son tour dans le lombricompostage !


Le principe est simple vous possédez un blog sur l’environnement, l’écologie, le compost…publiez un lien vers Jardin-Eco sur votre site et nous tirerons au sort le gagnant parmi les participants !

Voici les étapes à suivre:

  1. Publiez un lien vers Jardin-Eco dans un de vos posts ou dans votre blogroll.
  2. Contactez nous pour nous signaler votre participation.
  3. A la fin du concours (mardi 1er décembre 2009) nous vous tiendrons informés des résultats.

Alors n’hésitez pas si vous souhaitez à votre tour adopter des lombrics ! Nous serions ravis de partager avec vous notre expérience du lombricompostage.

lombric.gifBonne chance à tous !

By |2009-10-31T20:20:43+00:00October 31st, 2009|Compostage en appartement, Lombricompostage, Lombrics|5 Comments

Le lombricomposteur monte d’un cran

Bien que digérés par les lombrics, les épluchures et autres “déchets” de cuisine contenus dans le bac supérieur commençaient à devenir trop nombreux. J’ai donc fabriqué un nouveau bac supérieur (le précédent bac supérieur devenant donc un bac central). Pour faire ce bac supérieur j’ai simplement fait beaucoup de trous avec une mèche de 5mm et un espacement de 10mm (cela permet à l’eau de bien s’évacuer et aux vers de pouvoir monter chercher les épluchures fraiches).

Les déchets sont maintenant déposés dans ce nouveau bac, les vers ont senti la nourriture fraiche et sont remontés pour s’alimenter. Comme on peut le voir sur les photos de nombreux vers restent encore dans le bac central qui contient encore des déchets non décomposés (des coquilles d’œufs notamment que je n’avais pas bien écrasées).

Mis à part les coquilles, les autres déchets sont bien décomposés puisqu’on ne voit à présent qu’une matière brune (le précieux lombricompost).

J’attends encore que tous les vers soient remontés pour pouvoir le récupérer.

J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de vers et qu’ils sont beaucoup plus vifs qu’avant. Je me demande si je ne devrais pas enlever des vers pour éviter la surpopulation.

Lors de l’ajout du nouveau bac j’ai simplement ajouté un peu d’eau pendant quelques jours, les déchets n’étaient pas encore très nombreux et s’asséchaient vite. J’ai également ajouté des morceaux de papiers récupérés dans un destructeur de documents pour faire une litière temporaire.

Mis à part ces quelques manipulations, depuis de nombreux mois maintenant nous ne faisons qu’apporter régulièrement des déchets.

Pendant les vacances (un peu plus d’une dizaine de jours) tout s’est bien passé sans que personne n’intervienne. Malgré les degrés supplémentaires dans la cave il n’y a pas eu d’odeurs particulières.

Bref ce lombricompostage est un vrai succès !

By |2009-10-24T21:05:19+00:00October 24th, 2009|Compostage en appartement, Lombricomposteur|0 Comments

Compostage collectif

Partant du constat que la production globale des déchets est en augmentation constante et que les centres de traitements de déchets arriveront bientôt à saturation le compostage collectif constitue une alternative durable évidente.

D’après mes recherches les pionniers français dans ce domaine sont les bretons. La ville de Rennes  se montre particulièrement active avec la mise en place de composteurs collectifs depuis plusieurs années dans plusieurs agglomérations.

Plusieurs chiffres intéressants: la quantité moyenne nationale de déchets organiques générés par habitant est de 50 kg. Dans l’ouest cette moyenne est proche des 130 kg par an et par habitant.

Le coût de traitement de ces matières organiques s’élève à 50€ la tonne.

Pourquoi continuer à faire transporter ses déchets organiques en décharge alors qu’ils peuvent être directement transformés en amendement organique ?

La mise en place de composteurs collectifs a donc plusieurs avantages.

Voici ci-dessous plusieurs exemples:

Compostage collectif à Bédée

Compostage collectif à Kérangoff

Compostage collectif à Rennes

Installer un composteur collectif n’est pas toujours évident car il faut convaincre les habitants d’un même immeuble, d’un quartier à cette initiative.

Pour ma part j’habite dans un immeuble occuppé en majorité par des retraités, je n’ai pas encore testé l’idée mais le moindre changement est rapidement sujet de discorde. Nous avons pourtant de la place avec un grand espace vert à l’arrière de l’immeuble.

A la lecture de toutes les initiatives en matière de compostage collectif voici les facteurs clés de succès:

  • Un maître composteur ou un responsable chargé de la gestion et du suivi des composteurs. Les foyers découvrant ce nouveau mode de recyclage ont besoin d’une formation et d’encadrement pour amener les bons déchets. Le composteur doit être aéré, remué comme tout composteur.
  • L’utilisation de bio-seaux par les ménages pour amener leurs déchets
  • La signature d’une charte de participation pour impliquer les participants.

Les avantages du compostage collectif:

  • Action sociale : en apportant ses déchets au composteur on retrouve et discute avec ses voisins. Cela anime la vie de quartier. Les foyers sont aussi appelés pour participer à la distribution du compost généré ou encore le brassage des tas.
  • Intérêt écologique grâce à la réduction du volume des déchets à transporter et à traiter. Les déchets apportés au composteur une fois valorisé se transforme en engrais naturel que les foyers peuvent utiliser directement pour leur plantations. On rend ainsi à la terre ce qu’elle nous a donné !
  • Intérêt économique: comme mentionné précédement une tonne de matières organiques coûte 50€ à traiter, rapporté à un quartier voir à une agglomération ceci représente vite des sommes importantes pouvant être économisées au profit de la colectivité.
By |2009-05-26T19:54:27+00:00May 26th, 2009|Compostage en appartement, utilisation du compost|6 Comments

Un composteur design !

D’après un article dans Les Echos parus hier (pas de lien puisque qu’il faut désormais payer pour le consulter ;-( ) Whirlpool souhaite commercialiser une cuisine fonctionnant comme un écosystème. Electrolux a fait une initiative similaire. Pour l’instant je n’ai pu récupérer que ce prototype de composteur d’intérieur nommé Circompo et dessiné par un étudiant thaïlandais nommé Thanat Tengamnuay. Si le design peut aider à introduire le compostage dans les cuisines soignées alors je dis pourquoi pas. Si ca pouvait avoir le même succès que les cafetières Nespresso ! Vous imaginez Georges Clooney recycler ses déchets 😉 on peut réver. En tout cas pour l’instant aucune photo de produit ou d’autres informations sur le site officiel d’Circompo


					
By |2008-04-23T10:28:50+00:00April 23rd, 2008|Compostage en appartement, Design|2 Comments

Lombricompostage

Habitant quelque temps en appartement, je m’essaie au lombricompostage. J’ai récupéré une veille jardinière dans laquelle j’ai mis quelques vers achetés au magasin de pêche du coin. J’ai attendu un petit moment que mes déchets de cuisine commencent à pourrir un peu avant de les mettre dans mon lombricomposteur. A celà j’ai ajouté un peu de terre et du marc de café dont les vers raffolent. Pour l’instant ça ne bouge pas trop, le froid est revenu et du coup les vers se réfugient tous les uns contre les autres dans le fond du bac. J’attends donc que ça se réchauffe pour qu’ils commencent à se mettre au boulot. A suivre donc, je préfère une solution maison, j’ai regardé un peu sur le web et les lombricomposteurs atteignent vite des prix hallucinants ! Celui dont on entend parler le plus: Can-O-Worms est accessible à compter de 178 euros ! Ecolo certes mais pas très écono..mique.

By |2008-03-07T14:00:07+00:00March 7th, 2008|Compostage en appartement, Lombricompostage|3 Comments