Compost

Principales règles à respecter pour un bon compost :

Un compost aéré :


L’air est un élément indispensable aux micro-organismes tout au long du compostage. Sans lui les micro-organismes seront asphyxiés et des mauvaises odeurs apparaîtront. Les réfractaires au compostage ont tendance à parler des mauvaises odeurs mais un bon compost ne sent pas ! si c’est le cas cela signifie qu’il n’est pas assez mélangé, aéré et trop humide.

Pour faciliter le passage de l’air au sein de votre masse en cours de compostage, deux solutions possibles :

  • Intégrer des matières suffisamment volumineuses : des petits branchages, de la paille, des tiges…

Note : ceci est particulièrement recommandé si votre bac à compost ne possède pas de fond.

  • Brasser régulièrement à l’aide d’une fourche. C’est très simple ! Si vous brassez régulièrement les matières ne seront pas compactées et faciles à travailler. Un brassage régulier permettra une transformation homogène de vos différents déchets. Sans elle les déchets s’entasseront sous forme de couches tel un millefeuille.

 

Un compost suffisament humide :


Pour tester la bonne humidité de votre compost presser le dans votre main. Il doit être comme une éponge humide. Si il s’égoutte c’est qu’il y a trop d’eau ce qui empêchera la bonne aération. Trop sec les micro-organismes meurent et le processus est interrompu.

Pour maintenir une humidité suffisante vous pouvez arroser votre tas, idéalement avec de l’eau de pluie (ce serait dommage de consommer de l’eau ;-). Si au contraire votre compost est trop humide il vous faudra l’étaler par terre.

Un compost avec des déchets variés:


Un bon compost devra contenir des apports variés. Il ne suffit pas d’apporter des matières en grande quantité encore faut-il qu’elles soient de différentes natures

• Un bon équilibre carbone/azote.

Les matières carbonées correspondant aux déchets bruns généralement : feuilles mortes, paille, , sciure écorces, herbes sèches, copeaux, cartons/papiers….

Les matières azotées sont les matières vertes : tontes de gazon, feuilles, fruits et légumes…

Par exemple suite à une tonte de pelouse votre bac à compost aura tendance à contenir trop de matières azotées. Les tontes de gazon se tassent rapidement pour former une matière compacte et pouvant pourrir. Il sera préférable d’apporter votre tonte petit à petit si vous ne possédez pas d’autres déchets.

Plus votre bac à compost contiendra des déchets variés plus ce sera bénéfique pour le processus de compostage.

Les matières carbonées correspondent le plus souvent aux déchets secs et inversement pour les matières azotées mais il est important de rappeler qu’il faut varier les déchets humides avec les déchets secs.

Document sans nom