hiver

Composteur en hiver

Un de mes deux composteurs est arrivée à maturité. Mon composteur en bois est pratique, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous il suffit de déboiter les planches une à une ou bloc par bloc pour démouler le bac et ainsi faciliter l’accès au compost.

Ensuite je prélève à l’aide d’une fourche mon compost pour ensuite le tamiser.

J’ai toujours mon tamis avec des mailles de 7 mm environ. C’est un peu trop petit pour l’usage que j’en fait (étalage au pied des arbustres). Avec de petites mailles le tri est plus long car le compost s’écoule lentement. De plus il vaut mieux ne pas trop charger le tamis car il devient moins maniable car plus lourd à agiter.

J’ai commencé par déposer du compost au pied du chévrefeuille, de quoi lui donner des forces pour le printemps prochain.

By |2008-12-17T11:11:30+00:00December 17th, 2008|Composteur, Travaux saisonniers, utilisation du compost|0 Comments

Composter en hiver

Comme conseillé par nos cousins québecois, le froid ne doit pas nous empêcher d’alimenter notre bac à compost. Il paraitrait que même en Antarctique des chercheurs scientifiques auraient réussi à faire du compost. Si eux le font alors nous européens n’avons pas d’excuses. Le froid a pour effet de ralentir l’activité de votre compost mais sachez que le processus de décomposition redémarera vivement dès les prochaines hausses de températures.

Quelques gestes utiles:

  • Couvrer et isolez votre compost à l’automne pour conserver la chaleur dégagée
  • Ne pas mélanger son compost et plutôt attendre le retour du printemps pour remuer tout ça

Je suis sceptique quant à l’utilisation d’un activateur de compost en plein hiver…

By |2007-12-03T23:37:35+00:00December 3rd, 2007|Bac à compost, Entretien compost|0 Comments