utilisation du compost

Compostage collectif

Partant du constat que la production globale des déchets est en augmentation constante et que les centres de traitements de déchets arriveront bientôt à saturation le compostage collectif constitue une alternative durable évidente.

D’après mes recherches les pionniers français dans ce domaine sont les bretons. La ville de Rennes  se montre particulièrement active avec la mise en place de composteurs collectifs depuis plusieurs années dans plusieurs agglomérations.

Plusieurs chiffres intéressants: la quantité moyenne nationale de déchets organiques générés par habitant est de 50 kg. Dans l’ouest cette moyenne est proche des 130 kg par an et par habitant.

Le coût de traitement de ces matières organiques s’élève à 50€ la tonne.

Pourquoi continuer à faire transporter ses déchets organiques en décharge alors qu’ils peuvent être directement transformés en amendement organique ?

La mise en place de composteurs collectifs a donc plusieurs avantages.

Voici ci-dessous plusieurs exemples:

Compostage collectif à Bédée

Compostage collectif à Kérangoff

Compostage collectif à Rennes

Installer un composteur collectif n’est pas toujours évident car il faut convaincre les habitants d’un même immeuble, d’un quartier à cette initiative.

Pour ma part j’habite dans un immeuble occuppé en majorité par des retraités, je n’ai pas encore testé l’idée mais le moindre changement est rapidement sujet de discorde. Nous avons pourtant de la place avec un grand espace vert à l’arrière de l’immeuble.

A la lecture de toutes les initiatives en matière de compostage collectif voici les facteurs clés de succès:

  • Un maître composteur ou un responsable chargé de la gestion et du suivi des composteurs. Les foyers découvrant ce nouveau mode de recyclage ont besoin d’une formation et d’encadrement pour amener les bons déchets. Le composteur doit être aéré, remué comme tout composteur.
  • L’utilisation de bio-seaux par les ménages pour amener leurs déchets
  • La signature d’une charte de participation pour impliquer les participants.

Les avantages du compostage collectif:

  • Action sociale : en apportant ses déchets au composteur on retrouve et discute avec ses voisins. Cela anime la vie de quartier. Les foyers sont aussi appelés pour participer à la distribution du compost généré ou encore le brassage des tas.
  • Intérêt écologique grâce à la réduction du volume des déchets à transporter et à traiter. Les déchets apportés au composteur une fois valorisé se transforme en engrais naturel que les foyers peuvent utiliser directement pour leur plantations. On rend ainsi à la terre ce qu’elle nous a donné !
  • Intérêt économique: comme mentionné précédement une tonne de matières organiques coûte 50€ à traiter, rapporté à un quartier voir à une agglomération ceci représente vite des sommes importantes pouvant être économisées au profit de la colectivité.
By |2009-05-26T19:54:27+00:00May 26th, 2009|Compostage en appartement, utilisation du compost|6 Comments

Composteur en hiver

Un de mes deux composteurs est arrivée à maturité. Mon composteur en bois est pratique, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous il suffit de déboiter les planches une à une ou bloc par bloc pour démouler le bac et ainsi faciliter l’accès au compost.

Ensuite je prélève à l’aide d’une fourche mon compost pour ensuite le tamiser.

J’ai toujours mon tamis avec des mailles de 7 mm environ. C’est un peu trop petit pour l’usage que j’en fait (étalage au pied des arbustres). Avec de petites mailles le tri est plus long car le compost s’écoule lentement. De plus il vaut mieux ne pas trop charger le tamis car il devient moins maniable car plus lourd à agiter.

J’ai commencé par déposer du compost au pied du chévrefeuille, de quoi lui donner des forces pour le printemps prochain.

By |2008-12-17T11:11:30+00:00December 17th, 2008|Composteur, Travaux saisonniers, utilisation du compost|0 Comments

Effet du compost sur ma pelouse

Voilà environ une semaine que j’ai épandu du compost sur ma pelouse. L’effet coup de fouet est bien visible: de multiples petits bruns verts sont apparus un peu partout. En comparant le gazon ayant reçu du compost avec celui n’ayant pas eu cette chance on voit clairement que le premier commence à être vert foncé alors que le second est encore “terne”. Avant d’épandre mon compost j’ai bien veillé à avoir une météo plutôt pluvieuse car si le temps est sec et ensoleillé il y a risque de dessèchement. Les nombreux jours de pluies qui ont suivis ont permis de bien activer l’intégration par le sol.

By |2008-04-27T20:06:18+00:00April 27th, 2008|compost, utilisation du compost|4 Comments