Un de mes deux composteurs est arrivée à maturité. Mon composteur en bois est pratique, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous il suffit de déboiter les planches une à une ou bloc par bloc pour démouler le bac et ainsi faciliter l’accès au compost.

Ensuite je prélève à l’aide d’une fourche mon compost pour ensuite le tamiser.

J’ai toujours mon tamis avec des mailles de 7 mm environ. C’est un peu trop petit pour l’usage que j’en fait (étalage au pied des arbustres). Avec de petites mailles le tri est plus long car le compost s’écoule lentement. De plus il vaut mieux ne pas trop charger le tamis car il devient moins maniable car plus lourd à agiter.

J’ai commencé par déposer du compost au pied du chévrefeuille, de quoi lui donner des forces pour le printemps prochain.