Comme conseillé par nos cousins québecois, le froid ne doit pas nous empêcher d’alimenter notre bac à compost. Il paraitrait que même en Antarctique des chercheurs scientifiques auraient réussi à faire du compost. Si eux le font alors nous européens n’avons pas d’excuses. Le froid a pour effet de ralentir l’activité de votre compost mais sachez que le processus de décomposition redémarera vivement dès les prochaines hausses de températures.

Quelques gestes utiles:

  • Couvrer et isolez votre compost à l’automne pour conserver la chaleur dégagée
  • Ne pas mélanger son compost et plutôt attendre le retour du printemps pour remuer tout ça

Je suis sceptique quant à l’utilisation d’un activateur de compost en plein hiver…