Conseils pour aménager son jardin

Par | May 9, 2016

Vous souhaitez réorganiser votre jardin mais vous ne savez pas par quoi commencer, voici quelques conseils pour l’aménagement de votre jardin. Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive. Concevoir un jardin demande du travail et de la réflexion.

  • Planifier l’aménagement de votre jardin

Au même titre qu’on planifie on potager ou les plans de sa maison le jardin doit être au préalable réfléchi.  Listez et positionnez les principales zones que vous souhaitez intégrer dans votre jardin (terrasse,  pièce d’eau, pergola, espace de jeu,  coin potager, zone pour ranger vos poubelles, bac à compost…). Cette étape est très importante, elle vous permettra d’avoir une idée globale de l’organisation de votre jardin. Reliez ces zones entre elles pour déterminer où seront vos accès principaux et vos accès secondaires.

Nul besoin de rentrer dans le détail à cette étape de la conception !

  • Avoir une vision globale

Pour aider à organiser vos idées choisissez un thème: jardin contemporain, jardin japonais, jardin de contrastes, ou même un concept original: havre de paix, jardin fou, sagesse et déraison… Cette ligne directrice vous guidera dans vos idées et vous aidera à rester cohérent dans vos choix. Ce sera également utile pour partager votre vision si vous faites appel à un paysagiste pour l’aménagement de votre jardin.

Lors de la réalisation, et si votre budget ne vous permet pas de réaliser tous les travaux d’un coup, travaillez par étape. Selon la surface de votre jardin ne vous dispersez pas trop et travaillez par zone. Concentrez vous par exemple sur la terrasse et les abords de la maison.

  • Le jardin, un prolongement de votre maison

Il est difficile de tracer les premières lignes de votre jardin. Pour vous aider essayer d’imaginer comment vous allez vivre dans votre jardin. D’autre part réfléchissez aux vues sur votre jardin depuis l’intérieur. Quand la météo n’est pas encore assez chaude vous pourrez par exemple contemplez votre arbre préféré depuis votre cuisine ou  votre salon.

  • Proportions et échelle

Les éléments composant votre jardin (chemins, espaces de plantations, pièce d’eau…) doivent être proportionnels à la taille de votre jardin. Par exemple si vous disposez d’une grande terrasse optez pour de gros pots, sans quoi de petits pots paraitront minuscules et perdu au milieu de nul part.

  • Choix des matériaux

Par souci d’esthétisme et d’unité essayer de limiter le nombre de matériaux utilisés. Si le jardin existant est déjà aménagé  essayer de trouvez des matériaux similaires.

En matière d’entretien certains matériaux exigent plus de travail que d’autres. Par exemple une cour en gravier demandera plus d’entretien qu’une cour en enrobé (bitume).

  • Pensez pratique !

Prévoyez des allées suffisamment larges pour permettre le passage de votre tondeuse ou de votre brouette. Les accès doivent être confortables et leur largeur doit être réfléchie selon l’usage et la superficie disponible. Par exemple si vous souhaitez  pouvoir marcher à deux personnes côte à côte il faudra compter au moins 1.4m de large.

  • Plantations, l’importance du sol et de l’emplacement

Ceci est un vaste sujet ! Il est primordial de tenir compte des conditions dans lesquelles vous allez faire pousser vos végétaux. Choisissez des végétaux adaptés à votre sol, au climat et à l’exposition. Ceci vous évitera bien des soucis par la suite.

D’un point de vue esthétique vous devez choisir vos plantes en essayant de jouer sur les contrastes et les harmonies. Trop souvent on a tendance à  acheter en jardinerie nos plantes préférées mais une fois réunies dans vos plates bandes on se retrouve avec un patchwork qui n’a pas toujours de sens.

  • Anticipez la taille adulte de vos végétaux

Renseignez-vous sur la taille à maturité des plantes que vous achetez et prévoyez en conséquence un espace suffisant entre vos plantes. Ceci vous évitera de vous retrouver avec un arbre fruitier trop proche de votre maison ou un arbuste empiétant sur votre chemin.

  • Utiliser les services d’un professionnel

On sous-estime parfois le travail nécessaire pour aménager son jardin.

La plantation ne se résume pas seulement à “creuser des trous”. Il faut au préalable évacuer ou transplanter les végétaux existants, creuser une tranchée ce qui implique un volume de terre important à évacuer puis préparer les sols avec des amendements organiques. La préparation du sol est primordiale pour la réussite de vos végétaux.

De même pour la maçonnerie paysagère, daller une terrasse implique de lourds travaux et un vrai savoir faire.

Faire un muret en gabion

Par | September 29, 2013

Initialement utilisés dans le secteur des travaux publiques, les gabions apparaissent maintenant dans les jardins de particuliers et parcs paysagers. Historiquement le mot gabion vient de l’italien “gabbione” qui signifie “grosse cage”. Cette technique a initialement été utilisée dans le milieu de la défense pour se protéger des tirs ennemis.

gabion

Le principe du gabion est simple: il s’agit d’une cage métallique remplie de pierres de différentes dimensions.

L’avantage réside dans sa réalisation simple à mettre en œuvre et son aspect modulable. Les faces des cages métalliques sont reliées entre elles à l’aide de fil métallique renforcé. On obtient ainsi une forme cubique prête à être remplie. Une fois comblé la face supérieure est refermée et le gabion terminé.

Pour plus de solidité et éviter que le gabion se bombe sous l’effet du poids des pierres, une boucle légèrement tendue peut-être ajoutée à mi-hauteur dans le sens de la largeur et de la longueur. En remplissant la deuxième moitié du gabion le poids des pierres exerce une pression sur la boucle qui retient alors chaque côté de la cage.

Les gabions pourront être posés sur une fondation en tout venant compacté ou sur une semelle en béton si le muret est plus haut et donc plus lourd.

Pour une plus grande solidité de l’ouvrage, le gabion sera légèrement incliné vers le talus pour mieux résister à la pression du poids de la terre. Ceci s’appelle le “fruit du mur”.

Les matériaux utilisés pour remplir vos cages peuvent être très variés: tuiles, tuyaux, briques, pierres sèches…. Cela peut vous permettre d’éviter l’évacuation puis l’apport de nouveaux matériaux qui peut vite s’avérer très couteux selon les conditions d’accès de votre jardin.

Par souci d’économie il est conseillé de “soigner”‘ uniquement pour la face visible du gabion et combler l’arrière et les côtés avec des cailloux grossiers.

Pour la partie végétale, différents types de plantes peuvent être ajoutés pour habiller vos gabions: plantes de rocailles ou même graminées qui apprécieront le sol drainant.

 

Chelsea Flower Show 2013

Par | June 15, 2013

The Telegraph Garden

Picture 1 of 29

Construire une jardinière

Par | February 16, 2013

J’ai essayé de construire moi-même ma propre jardinière.

Dimensions extérieures (cm):
Longueur: 100
Largeur: 49
Hauteur: 43,5

Jardnière vue de haut

Picture 1 of 4

Jardinière à l'envers

Picture 1 of 4

Les planches constituant le fond n'ont pas encore été ajoutées.

Matériaux utilisés:

6 planches latérales de bois massif (pin) de 44,5 x 14,5 x 4,5
6 planches pour la face avant et arrière de 95,5 x 14,5 x 4,5

Pour le fond:

2 planches de bois massif de 91 x 14,5 x 4,5
1 planche de bois massif de 91 x 9 x 4,5 disposé au milieu et espacé de 1cm pour laisser passer l’eau.

4 tasseaux verticaux de 35 x 3,5 x 3,5

Pour soutenir les planches du fond:

2 tasseaux de 84 x 2,5 x 2,5
2 tasseaux 33 x 2,5 x 2,5

3 tasseaux pour les pieds de la jardinière de 49 x 6,5 x 2

Une soixantaine de vis à bois de 6cm

Par souci esthétique les planches sont vissées par l’intérieur.
Pour plus de solidité j’ai également entrecroisé les planches entre elles.

Les planches que j’ai choisies sont trop épaisses ce qui rajoute beaucoup de poids, des planches de 2,5 à 3cm d’épaisseur auraient suffit.

Pour plus de solidité, les tasseaux verticaux pourraient être allongés pour descendre jusqu’en bas ce qui oblige à découper des angles à chaque coin des planches du fond.

Un géotextile sera ensuite ajouté pour contenir la terre tout en laissant passer l’air et l’eau.

Google Sketchup pour les paysagistes

Par | January 27, 2013

Google sketchup est un outil gratuit permettant de modéliser votre jardin relativement facilement.

Voici un projet d’une terrasse extérieure d’environ 12m2 avec 2 simulations: avec ou sans bacs de plantations.

Pour ce projet de petite taille Sketchup m’a permis de vérifier la place disponible pour pouvoir circuler facilement. Il permet également de varier les angles de vue. La vue en plan n’étant pas toujours courante pour un client, la vue en 3D permet de se rendre compte plus facilement à quoi ressemblera le futur aménagement.

Sketchup est léger et la prise en main est facile. Par contre la bibliothèque des végétaux n’est pas très riche.

Les textures sont parfois assez grossières mais ça permet d’avoir une bonne idée des volumes, des proportions et de la place disponible une fois l’aménagement paysager réalisé.

Vue avec Sketchup - plantation en bacs

Picture 1 of 4

 

Hampton Court Flower Show

Par | July 15, 2012

Quelques photos de l’édition 2012 du Hampton Court Flower Show. Cette exposition florale située au sud-ouest de Londres est plus abordable que le Chelsea Flower Show.

Cet événement rassemble plusieurs paysagistes qui doivent concevoir et réaliser des jardins selon un thème donné. On trouve aussi une très grande tente avec des stands très spécialisés: Alium, graminées, fougères…

“High-impact gardens” était un des thèmes imposés. Il s’agissait de concevoir un jardin “à fort impact” tout en restant abordable. Il est intéressant de voir qu’on peut avoir un jardin agréable et esthétiquement travaillé tout en ayant peu de gros oeuvres et de maconneries. Bien sûr il s’agit de jardins de petites tailles et sans contrainte d’accès ni de relief, l’idéal !

On retrouve souvent des contrastes de graminées et de vivaces.

J’ai bien aimé le jardin “la lumière au fond du tunnel” de Matthew Childs. Blessé lors de l’attentat en 2005 dans le métro de Londres il s’est donc inspiré de cet événement. On rentre par un tunnel sombre et étroit pour ensuite sortir progressivement avec une transition au niveau des matérieux et des plantes utilisées.

J’ai aussi bien aimé les végétaux utilisés par Jack Dunckley avec son jardin, the Italian job. Vous trouverez quelques listes des végétaux utilisés dans les photos ci-dessous.

 

Premier projet

Par | July 3, 2012

Voici les esquisses de mon premier et réel projet. Il s’agit d’un jardin particulier d’une surface de 600m2. Je me suis occuppé du design, j’ai donc réalisé les premières esquisses pour soumission au client jusqu’au plan de plantation final. La réalisation vient d’être achevée. Une deuxième phase aura lieu cet automne car les clients souhaitent à présent une piscine sur la partie basse du terrain.

Les contraintes pour ce projet étaient les suivantes:

  • un terrain en forte pente
  • un accès difficile rendant compliqué et couteux les déblais et remblais

C’est un jardin de style contemporain en accord avec la maison. Il y a peu de fleurs et à la demande du client j’ai surtout joué sur les contrastes de formes et de feuillage.

Pour les esquisses et les plans techniques, j’ai utilisé Sketchup, Autocad 2010, Photoshop et Indesign.